1.png

2.png

Voir l’infographie en haute résolution ici

Le programme de François Fillon relève d’une approche libérale, centrée sur le travail (salariat et entrepreneuriat), la “lutte contre l’assistanat” et des mesures fiscales incitatives. Il ne dit par exemple rien sur le rôle de l’Etat dans la construction ou l’administration de crèches ; la question des rôles au sein du couple, et en particulier le rôle des pères (dans la garde des enfants ou son financement) n’est jamais abordée. On ne trouve aucune proposition sur le temps partiel (30,8% des femmes, contre 7,8% des hommes en 2014, Enquête Emploi INSEE 2015). Concernant les politiques familiales, il s’agit plus largement d’un désengagement de l’Etat en matière sociale au profit du privé et des collectivités territoriales. L’orientation générale du programme se fait en faveur des femmes d’une certaine catégorie sociale, au détriment des femmes moins privilégiées en raison de leur handicap, statut social, nationalité et/ou de leur religion. Le programme n’évoque pas les droits des personnes trans et intersexes.

1 - Edited2

3 - Edited